Le reportage paru dans le journal « La Dernière Heure » en Belgique

Partir en Hongrie pour les soins dentaires

Les Allemands viennent par cars entiers se faire soigner dans les cliniques

Les soins dentaires sont particulièrement chers. Il n’est pas rare que des personnes retardent, voire annulent de se faire soigner les dents. Pourtant, les conséquences sur la santé générale peuvent être particulièrement négatives. Certains décident alors de se faire soigner à l’étranger.


Josiane est heureuse d’avoir fait réparer ses dents

Son fils et sa belle-fille avaient déjà tenté l’expérience avant elle

Josiane est une bonne vivante et elle a toujours le sourire. Elle ne regrette pas une seconde d’être allée en Hongrie pour se faire refaire les dents. « Au départ, je ne voulais faire que les dents du dessus, mais une fois sur place, j’ai demandé au dentiste d’également faire un travail sur les dents du dessous », explique Josiane.

« Il n’était pas très d’accord car le temps de travail n’était pas le même et que mes amies m’attendaient dans la salle d’attente. Mais j’ai un peu insisté et il a fini par faire le bas et le haut lors de la même visite.

« J’étais déjà allée sur place une première fois pour faire réaliser un devis. Lors de mon deuxième voyage, le travail sur 18 dents a été réalisé en 2 visites espacées de quelques jours.

« J’ai fait mettre des pivots et des couronnes. Les dents définitives ont été mises lors de la 2e visite. »

Au départ, Josiane ne voulait pas prendre d’antidouleur après l’intervention. « Après quelques heures, j’avais relativement mal et j’ai dû prendre des médicaments et rester un peu au calme. Mais après quelques jours, ça allait beaucoup mieux. »


Maintenant, je souris à pleines dents

Gisèle est ravie d’avoir réussi à économiser assez d’argent pour pouvoir s’offrir un nouveau sourire

Gisèle s’est rendue en Hongrie pour faire poser des couronnes sur 13 dents.

« Au départ, je ne voulais pas faire les 2 dents de devant, confie Gisèle. Quand j’ai regardé le coloris des dents dans le cabinet, il n’y avait pas de différence de couleur entre mes dents et les couronnes. Mais lorsque je suis sortie, j’ai été déçue. Mes dents étaient plus jaunes. J’ai donc décidé de refaire un 2e voyage pour remettre 2 couronnes. »

C’est une amie de Gisèle qui l’a convaincue. « Elle m’a dit qu’elle allait faire refaire ses dents en Hongrie. Comme mes dents n’étaient pas belles, j’ai décidé de le faire aussi. »

Mais les travaux de dentisterie sont rarement une partie de plaisir. »Au début, je ne pouvais pas manger car c’était douloureux. Je n’ai mangé que de la soupe pendant plusieurs jours. Mais maintenant, je n’ai plus de problèmes. »


Une dame est venue de Martinique pour se faire soigner

Diána Bornemisza-Kiss est traductrice en français pour l’Empire Clinic

L’Empire Clinic est une des plus grandes de la ville. « La clinique existe depuis 6 ans , nous confie Diána Bornemisza-Kiss, traductrice en français pour l’Empire Clinic. La plupart de nos patients sont étrangers. Nous avons quatre traducteurs qui s’occupent des patients.

« Il y a un traducteur en français, un en italien, un autre en allemand et un en anglais. Nous avons 13 dentistes, 6 cabinets dentaires et 40 employés. »

Cette clinique particulièrement luxueuse offre d’autres avantages aux patients. « Nous offrons des nuitées gratuites dans les hôtels. Si les soins dépassent les 2.000 €, nous vous offrons 3 nuits; s’ils dépassent 4.000 €, nous offrons 6 nuitées. Nous organisons aussi des transferts gratuits vers Vienne et Bratislava. »

La salle d’attente ne désemplit pas. « La clinique n’est fermée que le dimanche et les jours fériés. L’année dernière, c’est notre clinique qui a placé le plus d’implants en Hongrie. » Malgré les tarifs attractifs, la qualité est au rendez-vous. « On peut toujours justifier l’origine de tous les produits qui viennent de la Communauté européenne. Ils sont de très bonne qualité.

« Certaines personnes aimeraient venir 3 jours pour se faire poser des couronnes, mais nous préférons prendre le temps. La qualité prime sur la vitesse. Il est parfois nécessaire de revenir plusieurs fois. Les implants doivent tenir dans les os de la mâchoire avant de pouvoir poser la dent. Nous ne voulons pas prendre de risques. Il y a une garantie de 3 ans. »


J’ai testé pour vous les soins à l’étranger

Le remplacement de deux amalgames au plomb a pris moins d’une heure

Pour bien appréhender les soins à l’étranger, il était intéressant de les tester.

Toutefois, je n’allais évidemment pas me faire arracher des dents pour réaliser un test plus vivant…

J’ai donc décidé de réaliser des soins appropriés à mon cas. J’ai opté pour le remplacement de deux amalgames au plomb par des composites blancs. Rendez-vous était pris avec le docteur József Ott.

Le dentiste de 37 ans parle le hongrois et l’allemand. Pas moi. Mais cela ne posait pas de problème puisqu’une traductrice était présente. Une assistante m’a ensuite affublée d’un gilet particulièrement lourd et censé me protéger des rayons gamma de la radiographie.

Après quelques minutes, le dentiste a consulté les radiographies. Habitué à des bouches qui nécessitent beaucoup de travail, le dentiste semblait un peu décontenancé de me voir sur son siège…

Je lui ai expliqué les soins que je souhaitais. L’étonnement passé, il m’a expliqué qu’une heure serait nécessaire. Le dentiste s’est exécuté.

Si les soins prodigués étaient sensiblement identiques, j’ai été particulièrement étonnée par le produit anesthésiant. En effet, s’il est habituellement nécessaire d’attendre une dizaine de secondes avant qu’il agisse, celui utilisé dans cette clinique fait effet en moins de 3 secondes!


Soins dentaires à l’étranger: attention!

Michel Devriese est sceptique quant au suivi de soins réalisés à l’étranger

Se faire soigner les dents n’est pas anodin. En plus du soin en lui-même, il est nécessaire d’envisager l’avenir et le suivi n’est pas à négliger.

Michel Devriese, le président de la Société de médecine dentaire, souhaite mettre en garde les patients qui entendent réaliser leurs soins dentaires à l’étranger. « En tant qu’association de dentistes, nous sommes conscients que nous vivons dans un village mondial.

« Des plans de traitements dentaires de réhabilitation demandent diverses étapes et des temps d’attente, mais aussi de cicatrisation. Par exemple, quand on dispose un implant dans l’os, il faut attendre de 3 à 6 mois avant de pouvoir mettre la dent définitive. »

« Si les soins sont faits à l’étranger, cela peut poser des problèmes de retourner sur place. »

« C’est intéressant d’avoir son dentiste à proximité et disponible à intervenir en une heure si nécessaire. Il faut se dire que si vous n’êtes pas content de votre dentiste, vous avez des recours. À l’étranger, cela me semble difficile. Certains dentistes m’ont relaté qu’ils ont eu des patientes qui se sont fait soigner à l’étranger et ont eu des soucis. »

« Il faut parfois tout démonter et refaire. Cela représente une grosse responsabilité. »